Ulcères gastriques et duodénaux

ulcères gastriques et duodénauxDéfinition

La maladie ulcéreuse gastroduodénale est une affection chronique qui se caractérise par des poussées spontanées suivies de phases de cicatrisation. Elle est provoquée par la présence d’acide et elle est presque toujours la conséquence d’une infection gastrique par Helicobacter pylori.

La prise d’aspirine ou d’anti-inflamatoires peut provoquer des ulcères iatrogènes multiples qui restent souvent superficiels.

Données épidémiologiques

Cette affection a une prévalence d’environ 10 % et 3 nouveaux cas pour 1 000 habitants se manifestent chaque année. Des antécédents familiaux sont présents dans 25 % des cas.

L’ulcère duodénal est 3 à 5 fois plus fréquent que l’ulcère gastrique. Une double localisation (gastrique et duodénale), simultanément ou pas, se présente dans 10 à 20 % des cas.

Cette affection est peu répandue avant 40 ans, elle croît après, avec un pic entre 55 et 65 ans. Elle touche autant les hommes que les femmes.

Symptômes

Les symptômes de l’ulcère gastrique et de l’ulcère duodénal sont sensiblement les mêmes :
douleurs du siège épigastrique et hypochondre ;

• irradiation dorsale ;
• anorexie ;
• amaigrissement ;
• nausées :
• vomissements ;
• pyrosis (sensation de brûlure qui va de l’épigastre à la gorge, souvent accompagnée de renvoi d’un liquide acide) ;
• ballonnement ;
• éructations.

Traitements

• Le traitement médical, dont le but est de soulager le syndrome douloureux et de cicatriser l’ulcère, préconise l’usage des antisécrétoires gastriques (inhibiteurs de la pompe à protons, anti-H2), des mucoprotecteurs et des anti-acides, les antibiotiques pour éradiquer l’ Helicobacter pylori.
Le traitement chirurgical de l’ulcère gastrique est très rare. Il est préconisé en cas de complication rebelle au traitement médical. Quant à l’ulcère duodénal, les interventions ont quasiment disparu en raison des progrès du traitement médical.


English EN French FR