Hémorroïdes

hémorroïdesDéfinition

Les hémorroïdes – une affection sans gravité – se situent en général dans la paroi du rectum et celle de l’anus. Il s’agit de tissus tuméfiés, provoqués par une pression constante sur les veines anales ou rectales, en raison d’efforts intenses de défécation. Mais la constipation, la diarrhée, la grossesse, l’obésité, l’alimentation pauvre en fibres, les relations sexuelles anales peuvent également en être la cause.
Il existe deux types d’hémorroïdes : externes et internes. Les premières se forment sous la peau, à l’entrée de l’anus, et peuvent être « thrombosées », c’est-à-dire qu’un caillot s’y est formé. Les hémorroïdes internes se situent, elles, dans le rectum et sont classées en quatre stades en fonction de leur gravité :
1- les hémorroïdes ne sont pas mobiles, mais saillantes ;
2- le prolapsus est spontanément réductible, c’est-à-dire que les hémorroïdes font saillie pendant le passage des selles, puis se rétractent ;
3- le prolapsus est réductible au doigt, c’est-à-dire qu’il faut les replacer manuellement ;
4- le prolapsus est non réductible, c’est-à-dire que les hémorroïdes ne se rétractent pas.

Données épidémiologiques

Cette affection touche 25 à 40 % des personnes adultes. Elles peuvent survenir à tout âge, mais ce sont les personnes âgées qui en souffrent particulièrement. Parmi les jeunes, ce sont surtout les femmes enceintes qui peuvent en être atteintes.

Symptômes

Les hémorroïdes externes : elles provoquent des démangeaisons, une douleur intense, une sensation de brûlure et, parfois, des saignements durant l’émission de selles ou la formation de petits caillots sanguins.
Les hémorroïdes internes : elles se manifestent par des émissions indolores de petites quantités de sang, mais elles peuvent aussi provoquer d’intenses douleurs anales.

Traitements

Il faut préconiser, dans tous les cas, une hygiène locale avec un savon neutre, mais aussi une hygiène alimentaire – éviter les épices, l’alcool, les excitants – et lutter contre la sédentarité.

  • Médicamenteux : il s’agit de régulariser le transit, que ce soit la diarrhée ou la constipation. Pour atténuer les inflammations de la région anale et soulager les douleurs, des topiques hémorroïdaires en pommade sont prescrits.
  • Ambulatoire instrumental : ce type de traitement est préconisé pour les hémorroïdes internes. Il vise à fixer le tissu hémorroïdaire dans le canal anal, notamment par la photocoagulation à l’infrarouge.
  • La chirurgie : elle est conseillée dans le cas des thromboses irréductibles (stade 4), pour les hémorroïdes très volumineuses et en cas d’hémorragies abondantes et répétées.
  • 
    English EN French FR