Cancer du foie

foieDéfinition

Le terme de « cancer du foie » rassemble sous un même terme des tumeurs de formes et de localisations différentes. Ces cancers peuvent être primitifs, c’est-à-dire que la tumeur maligne s’est développée à partir des cellules du foie, ou secondaires suite à une tumeur, souvent pulmonaire ou mammaire, dont les métastases ont atteint le foie.

Données épidémiologiques

Ce cancer, qui touche en Europe entre 2 et 5 personnes sur 100 000, est plus fréquent chez l’homme que chez la femme. Dans les trois quarts de cas, une cirrhose précède la tumeur. D’autres maladies du foie peuvent également évoluer en cancer, notamment les glycogénoses de type I et III, les porphyries aiguës ou la tyrosinémie.

Symptômes

• En ce qui concerne les cancers primitifs, toute dégradation de l’état clinique d’un patient cirrhotique – par exemple, l’apparition d’un ictère, d’une encéphalopathie hépatique ou une hémorragie digestive par rupture de varices œsophagiennes – doit alerter et déclencher la recherche d’un carcinome hépatocellulaire (autre nom du cancer du foie).

• Pour ce qui est des tumeurs secondaires, parfois le patient ne présente aucun symptôme et la découverte des métastases est fortuite. Mais en général, il existe une dégradation de l’état général de la personne qui peut être associée une douleur de l’hypocondre droit (partie de l’abdomen située au-dessus de la ligne du nombril).

Traitements

La chirurgie est le traitement le plus approprié au carcinome hépatocellulaire. Mais il existe de nombreuses contre-indications opératoires, ce qui explique pourquoi seuls 5 à 10 % des carcinomes sont opérés.

Le Cyberknife® est un système de soins non-invasifs qui administre une radiothérapie extrêmement précise. Il permet de traiter notamment les patients fragiles pour lesquels les actes chirurgicaux sont contre-indiqués.

• La chimiothérapie générale est peu efficace.

La chimio-embolisation associe une chimiothérapie à un blocage du sang qui alimente la tumeur. Cette technique permet de réduire le volume de la tumeur, qui peut, ensuite, être parfois opérée.

• Pour les patients ayant une tumeur de moins de 3 cm, l’injection percutanée d’alcool absolu dans le tissu tumoral est préconisée. Cette méthode a pour effet une nécrose la lésion.


English EN French FR