Cancer du côlon

cancer du colonDéfinition

L’adénocarcinome recto-colique (terme qui regroupe le cancer du côlon et celui du rectum) se situe au deuxième rang de fréquence de tous les cancers masculins et féminins. Il n’est devancé que par le cancer bronchique chez l’homme et par le cancer du sein chez la femme. Le risque apparaît vers 45 ans et augmente régulièrement avec l’âge.

Données épidémiologiques

En Europe occidentale, le cancer du côlon représente 40 % des cancers digestifs et 10 % de l’ensemble des cancers. On en dénombre 30 à 40 pour 100 000 habitants chez l’homme et 22 à 30 pour 100 000 habitants chez la femme.

Symptômes

• Le cancer du côlon se manifeste principalement par :
– une anémie ferriprive, c’est-à-dire qu’elle se caractérise par une diminution du nombre de globules rouges dans le sang en raison d’une carence en fer ;
– des troubles du transit ;
– une hématochésie, c’est-à-dire par un saignement rouge non digéré ;
– un syndrome douloureux abdominal ;
– une altération de l’état général ;
– un syndrome occlusif ;
– une fièvre au long cours.

Traitements

• La colectomie segmentaire, c’est-à-dire la chirurgie qui consiste à extraire la tumeur et le côlon adjacent, est le seul traitement radical de ce cancer.
• Il existe des traitements palliatifs, tels que les exérèses (ablation de la tumeur) de propreté et les dérivations.
• Quant à la chimiothérapie, aucune étude n’en a démontré l’efficacité pour ce type de cancer.


English EN French FR