Cancer de l’œsophage

oesophageDéfinition

Ce cancer est dû essentiellement à l’alcoolisme et au tabagisme, surtout lorsque ces deux addictions sont associées. Il est localisé sur le tiers supérieur de l’œsophage (15 % des cas), sur le tiers moyen (50 %), sur le tiers inférieur (25 %) et sur deux des trois étages (10 %). Le taux de résécabilité (c’est-à-dire la possibilité d’opérer une ablation sur une partie de l’organe) est de 10 à 40 %.

Données épidémiologiques

Le Calvados et l’Ouest de la France présentent les taux d’incidence les plus élevés du monde occidental, soit environ 30 / 10 000 pour le sexe masculin et 1 /100 000 pour le sexe féminin.

Symptômes

Ce cancer se caractérise par des symptômes digestifs et extra-digestifs, notamment :
– une dysphagie mécanique, c’est-à-dire la difficulté à avaler (70 à 90 % des cas) ;
– une altération de l’état général (40 % des cas) ;
– des douleurs thoraciques (15 %) ;
– des métastases pulmonaires, hépatiques ou osseuses…

Traitements

Plusieurs types de traitements sont mis en œuvre pour soigner ce cancer.

• Le traitement chirurgical et endoscopique : l’exérèse, c’es-à-dire l’opération par laquelle on retire la tumeur, est le meilleur traitement à visée curative.
• Le traitement radiothérapique : c’est une thérapeutique logique puisqu’il s’agit d’un carcinome radio-sensible, mais ses résultats restent modestes.
• Un traitement combiné, qui associe chimio et radiothérapie, peut donner, dans les cancers non opérables, des résultats préliminaires intéressants.
• Les traitements symptomatiques :
– ceux préconisés pour lutter contre les douleurs thoraciques nécessitent malheureusement l’utilisation de stupéfiants ;
– un traitement nutritionnel par voie parentérale (c’est-à-dire via une sonde qui va dans l’estomac) ainsi que de la kinésithérapie respiratoire peuvent être nécessaires avant toute chirurgie.


English EN French FR