Cancer de l’estomac

estomacDéfinition

L’adénocarcinome, qui représente 90 % des tumeurs malignes gastriques, est en grande majorité la conséquence de l’infection par H. pylori dont l’évolution est aggravée par la réponse de l’hôte ou par des facteurs environnementaux. Ce cancer, qui décroît en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord, mais reste une lésion fréquente, dont le pronostic est sévère.

Données épidémiologiques

Ce cancer, qui survient surtout après 50 ans, est cinq fois plus fréquent chez les hommes que les femmes. Cependant 10 % des cas sont de caractère héréditaire, principalement chez les sujets de moins de 40 ans.

Symptômes

Souvent tardifs, les symptômes sont les suivants :
– des douleurs abdominales, surtout épigastriques, qui ne constituent parfois qu’une simple gêne ;
– des troubles dyspeptiques de type moteur ;
– de la dysphagie (c’est-à-dire de la difficulté à avaler et à déglutir) ;
– de l’anorexie et un amaigrissement.

Traitements

Ils peuvent être à visée curative ou palliative.

• La chirurgie, suite à des explorations et à des biopsies systématiques, relève d’une démarche curative. L’importance de l’exérèse (c’est-à-dire de l’opération qui permet d’extraire la tumeur) dépend du siège et de l’étendue de la tumeur. La gastrectomie peut-être totale et même élargie à la rate et à la queue du pancréas.

• La chimiothérapie palliative, bien qu’elle n’ait pas fait la preuve de son efficacité sur la survie, permet des régressions tumorales.


English EN French FR