La fibroscopie

Qu’est-ce qu’une fibroscopie ?

Cet examen permet d’étudier les muqueuses de l’œsophage, de l’estomac et du duodénum (première portion de l’intestin grêle qui succède à l’estomac). Pour ce faire, un câble de quelques millimètres de diamètre – l’endoscope –, muni d’une fibre optique et d’une source lumineuse, est introduit par la bouche. Certains endoscopes sont dotés d’une mini-caméra et sont connectés à un écran. Ils peuvent également être équipés de pinces pour effectuer des prélèvements.

Dans quels cas pratique-t-on une fibroscopie ?

Pour déceler des ulcères, des inflammations (surtout quand celles-ci résistent au traitement), des infections, des hernies hiatales, des tumeurs (à l’œsophage ou à l’estomac), mais aussi pour identifier la cause de reflux de liquide gastrique, de douleurs abdominales, de troubles digestifs persistants.

Que faut-il faire avant l’examen ?

Une prise de sang effectuée préalablement (une semaine avant) permet de contrôler la bonne coagulation de votre sang. Le jour de l’intervention, il faut être totalement à jeun (ne pas avoir bu, mangé ou fumé 6 heures avant).

Comment se déroule cet examen ?

Il est très souvent pratiqué sous anesthésie générale, mais beaucoup de médecins pensent qu’un tranquillisant devrait suffire. Cet examen – pas très agréable – n’est pas apprécié, mais il est cependant indolore. Il dure en général une demi-heure.
Le gastro-entérologue introduit l’endoscope par la bouche, après avoir placé un gel anesthésique au fond de la gorge pour faciliter la déglutition. L’endoscope va permettre de visualiser les parois de l’appareil digestif (œsophage, estomac, duodénum).
Concernant les résultats, le gastro-entérologue vous fera un commentaire sur place et enverra un compte-rendu à votre médecin traitant.

Cet examen comporte-t-il des risques ?

Il peut entraîner une irritation sans gravité des parois digestives et les prélèvements peuvent provoquer des petits saignements.
Une complication, telle qu’une perforation digestive, est possible, mais elle est extrêmement rare.
En cas de vomissements avec du sang et de fièvre, il faut consulter sans attendre un médecin.

English EN French FR