L’echoendoscopie

Qu’est-ce qu’une echoendoscopie ?

C’est un examen qui associe l’échographie et l’endoscopie, c’est-à-dire que la sonde d’échographie est amenée, grâce à l’endoscope, au plus près de l’organe à étudier : la paroi de l’œsophage, de l’estomac ou du duodénum.

Dans quels cas pratique-t-on une echoendoscopie ?

Lorsque l’on recherche des calculs, des kystes ou une tumeur dans les voies biliaires ou au pancréas. Cet examen fournit des informations qu’aucune autre exploration n’est en mesure d’offrir.

Que faut-il faire avant l’examen ?

Pour que cet examen soit performant, il faut que l’estomac soit vide. Il ne font donc ni boire, ni manger, ni fumer pendant six heures avant l’echoendoscopie.

Comment se déroule cet examen ?

Un calmant est administré avant l’echoendoscopie Il est très souvent pratiqué sous anesthésie générale, mais beaucoup de médecins pensent qu’un tranquillisant devrait suffire. Cet examen – pas très agréable – n’est pas apprécié, mais il est cependant indolore. Il dure en général une demi-heure.
Le gastro-entérologue introduit l’endoscope par la bouche, après avoir placé un gel anesthésique au fond de la gorge pour faciliter la déglutition. L’endoscope va permettre de visualiser les parois de l’appareil digestif (œsophage, estomac, duodénum).
Concernant les résultats, le gastro-entérologue vous fera un commentaire sur place et enverra un compte-rendu à votre médecin traitant.

Cet examen comporte-t-il des risques ?

Il peut entraîner une irritation sans gravité des parois digestives et les prélèvements peuvent provoquer des petits saignements.
Une complication, telle qu’une perforation digestive, est possible, mais elle est extrêmement rare.
En cas de vomissements avec du sang et de fièvre, il faut consulter sans attendre un médecin.

English EN French FR